Zifsi

Venu en paix

LYRIC

[Intro]
Sierra. India. Zulu. India. Foxtrot. Laisse-moi t’expliquer … Je suis venu, tranquillement, en paix, j’ai pas toujours eu la haine, je suis pas né avec la grinta … Non, ça c’est comme une MST tu vois … Ça s’attrape à force de se faire niquer

[Couplet 1]
Dans leur monde de chiens, moi je suis venu en paix
J’ai vu les pires cadors devenir des labradors tenus en laisse
Sans que j’ai rien demandé, on m’a dit veux-tu en être
Je m’adresse au monde entier laisse-moi te dire que tu empestes
J’avais rien contre personne, un bon petit garçon
Mais les cloches de l’école sonnent le début des complications
Paroles d’un ex-gosse bizarre posté en fond de classe
Qui attend seulement seize heures et sans un mot fonce cash
Sans un motif quand les profs me traitaient d’autiste
Me disaient fautif quand je contestais leur sottise
Je sais que dire non, eux se rappellent jamais de mon prénom
Sauf pour le foutre au bout de l’index des autres petits cons
Pourtant je voulais être gentil mais j‘ai senti le traquenard
Tricard au trois quarts, on va cesser de se mentir
Et là je me suis mis à faire des rêves de bandit
Où j’assaisonnais au cyanure les plats de la cantine
Ils disent qu’ils dénombrent des troubles et des idées sombres
À chaque fois que je demande pourquoi le président fabrique des bombes
Pourquoi des types s’effondrent à chaque fois que les kisdés montent
Seulement tout ce qu’ils me répondent c’est « ferme ta gueule et cire des pompes »

[Refrain x2]
Moi je suis en venu en paix j’avais rien contre personne
Vu l’envers du décor fallait bien que je me questionne
Comment rester neutre ? Fallait bien qu’on perfore
Arrivé en paix on reposera en guerre frère
[Couplet 2]
J’apprécie ni les chefs d’équipe ni ceux qui lèchent des bites
Y’a qu’avec les autres parias que je pouvais faire des feats
Je suis devenu provocateur, casseur de vitres
Cracheur de litres de mollards sur l’arbitre
Les quelques fois où on a fait de moi une bête de foire
Ça m’a donné des rêves de gloire, mais pas les mêmes que toi
Mes yeux se plissaient, tous mes poils se hérissaient
Quand je croisais le fourgon brinks en chemin pour le lycée
Putain j’avais des frissons ! Sais-tu ce que je me disais ?
La chance de richesse l’emporte sur la prison
Si je claque un coup de casque à ce putain de convoyeur
Valca en dix secondes et hop, je m’arrache voir ailleurs
J’avais même calculé le temps qui me serait nécessaire
Pour disparaître dans les tunnels du tromé désert
Eh ! Arrête de rêver minot ! Parce qu’en vrai les marginaux
Ne rentrent pas en casino, ne mènent pas la vie d’Al Pacino
Ils m’ont dit de travailler, d’aller faire des pizzas
Que le salaire qu’ils me payaient ne me permettait même pas de grailler
Je me suis perdu sur le chemin de l’abattoir
Si toi aussi tu veux qu’ils repartent à poil, gloire à toi

[Refrain x2]
Moi je suis en venu en paix j’avais rien contre personne
Vu l’envers du décor fallait bien que je me questionne
Comment rester neutre ? Fallait bien qu’on perfore
Arrivé en paix on reposera en guerre frère
[Couplet 3]
Ils voulaient que je cautionne leur ségrégation raciale
Que je claironne, fanfaronne au pas de leur hymne nationale
Que j’accepte en silence … Quand les porcs
Laissent des corps sur le ciment, ce qui m’a fait casseur en free-lance
Ils ont cru que je me joindrais à eux, que je me tiendrais la queue
Que je me banderais les yeux quand la banlieue compterait ses bleus
Ils m’ont traité de traître à la patrie, leurs morts
Ma patrie c’est ma mère, mes frères, mon corps et mon esprit
Autant que les valeurs de la crasse qui m’a sali
La race qu’on a banni, la classe de ceux qui sont haïs
Ils m’ont dit que le blanc que j’étais avait son foyer
Entre le bleu et le rouge de leur bannière tricolore choyée
Mais ton drapeau porte le goût du génocide
Et Marianne reste laide quand bien même elle se peroxyde
Et son histoire à la gueule d’un charnier
Pourtant ses livres sonnent comme des contes pour gosses attardés
Mis devant le fait accompli faut bien choisir son camp
Mourir content d’avoir lutté ou bien moisir longtemps
Les humiliations ça marque plus que les coups
Nous on voulait la paix mais la paix elle voulait pas de nous

[Break]
Bah ouais, la paix elle a jamais voulu de nous, maintenant tu sais, maintenant tu sais comment on choppe la rage. Hein … Comment on va reposer, en guerre

[Refrain x2]
Moi je suis en venu en paix j’avais rien contre personne
Vu l’envers du décor fallait bien que je me questionne
Comment rester neutre ? Fallait bien qu’on perfore
Arrivé en paix on reposera en guerre frère

Added by

admin

SHARE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

About "Venu en paix"

?

Venu en paix Track info

Video