Gaëtan Bobo

Marine lep Haine

LYRIC

J'me détruis la santé quand j'suis déprimé
On va t'monter en l'air en équipe on appelle ça une brésilienne comme un chêne dans mes veines j'ai d'la résine, hey, j'ai mal à l'âme j'vais jamais guérir, hey
Arrêtez d'croire que vous êtes dans une série dans la vraie vie on est tous en péril, hey

Faire que la qualité c'est ça l'idée
J'me reconnais pas moi-même la vérité
La prospérité et la postérité ensemble c'est ça qu'j'aimerais mais c'est compliqué

Bien sûr que j'les connais tout tes problèmes, mais t'as pas compris que j'm'en bats les couilles ?
De toute façon on a plus rien à perdre, donc autant en profiter jusqu'au bout

Tu veux l'faire, prends tes couilles, faut pas hésiter
C'est une quEstion d'courage pAs d'mérite
Prends exemple, fais comme moi, c'est pas compliqué
Tous ces puristes sont séniles,,

Personne te connaît comme les pays d'l'est on aime partager comme dans les pays de l'est j'écris bizarre et j'consomme trop les yeux plissés comme si j'suis originaire des pays de l'est

Bravoure et faute faut pas confondre, j'me dis qu'j'vais mal tourner quand j'vois tous les chemins en face
Un jour ou l'autre faudra finir par comprendre :
Le monde tourne très bien sans toi

Hey, tu cours à ta perte la vie un marathon
Dieu nous r'garde de haut, mais il veille pas sur nous il a pris la confiance

Au-d'ssus d'eux genre j'suis pivot
Tous les rappeurs commencent à jouer du pipeau ta vie un spectacle c'est quand qu'tu tires le rideau
J'apprécierai la vue d'puis le billot
Il m'faut le cul d'la crémière et ses billets
J'fais pas grand choses donc j'essaie d'le faire bien
Il faut au moins que les miens soient fiers, combien d'fois j'ai souffert et j'ai dit "c'est rien"
Wow Wow Wow, y'a toute la famille dans la gova
Wow Wow Wow,, j'veux finir ma vie sous soma
Flow, Low, j'en ai peut-être l'air mais je chôme pas
Faut Faut Faut, qu'j'aie plein de liasses dans un gros sac (un gros)

J'suis efficace, je réfléchis mais j'reste un sauvage (ounga)
Dans l'paysage, y'a personne qui s'démarque c'est dommage, (ohlala)
Dans l'canapé amorphe, quand je parle l'impression qu'c'est du slovaque, aaah
J'suis comme Adolf j'aurais du faire les beaux-arts

Anges et démons dans la cabeza
J'ai beau chercher rien n'les apaisera
Drogue et alcool dans les environs
Trace de peinture sur les caméras
J'grandis dans l'ombre comme un champignon
Petit garçon les atomisera
C'que nous accomplissons, finira dans tous les livres d'histoire

Aaah, J'm'inquiète pas trop ça vient d'là le flow nonchalant,, j'avance tranquillement mais sans lâcher,, j'veux plus jamais m'sentir transparent 19 ans j'commence d'écrire mon testament,,
Dans mes pensées donc j'ai l'air absent,,,
Il m'faut du soutien, j'ai besoin d'une canne comme un non-voyant

Added by

admin

SHARE

Your email address will not be published. Required fields are marked *

About "Marine lep Haine"

?

Marine lep Haine Track info